Aller au contenu
Chargement...

Jane BirkinJane Birkin ne souhaite plus que le sac Hermès en crocodile porte son nom.

Que se passe-t-il lorsqu’une célébrité associe son nom à un emblématique accessoire de luxe et que celui-ci se retrouve plongé dans la tourmente ? C’est exactement ce qui arrive à Jane Birkin qui demande à Hermès de débaptiser le sac en crocodile qui porte son nom.

Jane Birkin, choquée par le traitement réservé aux reptiles, a envoyé un communiqué à l’AFP où elle déclare : « Ayant été alertée par les pratiques cruelles réservées aux crocodiles au cours de leur abattage pour la production des sac Hermès portant mon nom (…), j’ai demandé à la Maison Hermès de débaptiser le Birkin Croco jusqu’à ce que de meilleures pratiques répondant aux normes internationales puissent être mises en place pour la fabrication de ce sac. »

Le scandale est né d’une campagne menée par l’association de défense des animaux PETA. L’organisme exigeait qu’Hermès « cesse immédiatement d’acheter et d’utiliser des peaux exotiques, et de vendre des accessoires en peau de crocodile ». Cette demande s’est accompagnée de la diffusion d’une vidéo choc. En caméra cachée, des membres de PETA ont enquêté sur les fermes d’élevage partenaires des tanneries d’Hermès où les « animaux croupissent dans de sombres hangars ou dans de tristes fosses en béton ».

Hermès a réagi à ces accusations et déclare avoir été « choqué par les images ». La maison de luxe française affirme imposer « les plus hauts standards dans le traitement éthique des crocodiles » à ses partenaires et tanneries et organise fréquemment des visites chez ses fournisseurs. Le Birkin est un modèle iconique d’Hermès. Les enjeux économiques sont importants puisqu’il s’agit de l’un des best-sellers de la marque qui se vend sur listes d’attente.

Crédit Photo : © Wikipedia

Pour plus d’informations sur les actus du Celebrity Marketing, contactez-nous.