Aller au contenu
Chargement...

cetelem-justice-michel-polnareff-2015Le 14 avril, Le Figaro a révélé que Michel Polnareff a attaqué la société de crédit à la consommation, Cetelem. Le chanteur iconique assigne la marque pour atteinte « au droit à l’image, au droit patrimonial et à la dignité dans le cadre d’une utilisation commerciale de sa personne » .

On a tous en tête la publicité qui met en lumière un sosie grossier du chanteur : perruque blonde mal ajustée et lunettes blanches sur le nez. Mais voilà, cela s’est fait sans son autorisation. L’utilisation du sosie est pertinente étant donné le slogan de la société : « il ne suffit pas de ressembler à Cetelem pour faire du Cetelem » .

La publicité qui suscite la polémique met également en scène les sosies de Marylin Monroe, Michael Jackson et Bruce Lee. Mais, la législation en matière de droit à l’image est différente pour eux puisque ces célébrités sont décédées. Une nouvelle tendance semble malgré tout se dessiner dans le sillage du testament de Robin Williams.

Michel Polnareff n’aime pas l’image que la publicité renvoie de lui. Pour son avocate, « il a été horrifié, cela porte atteinte à son image de marque, à sa carrière, à sa considération, cela le déshonore » et d’ajouter que Cetelem a la volonté « de ridiculiser les personnages qu’elle met en avant dans les publicités diffusées et rediffusées de nombreuses fois à la télévision et dans les cinémas » . Il y aurait donc une confusion dans la tête du téléspectateur entre les deux personnages. Ce à quoi on pourrait objecter :  « il ne suffit pas de ressembler à Polnareff pour faire du Polnareff  » .

Le chanteur français se plaint d’un réel manque à gagner. Son image est associée à la publicité mais rien ne l’unit à Cetelem, ni contrat, ni accord financier. Son avocate Viviane Simon, explique également : « l’utilisation abusive de son image par Cetelem le prive désormais de toute offre de participation à des campagnes publicitaires » . Michel Polnareff exige une réparation de 1 million d’euros.

Ce n’est pas la première fois que des personnalités attaquent des marques pour l’utilisation abusive de sosies dans des publicités Ainsi, des sosies de Karl Lagerfeld apparaissaient dans une campagne Volvo alors même que le vrai couturier était en contrat avec Audi. A chaque fois, les célébrités ont été indemnisées pour abus d’utilisation d’images sans autorisation.

Crédit Photo : © Wikipedia

Pour plus d’informations sur les actus du Celebrity Marketing, contactez-nous.