Espace conférenciers
Comment utiliser l’image d’un chef : tous les dispositifs de communication et d’événementiel
A la une Événementiel

| Publié le 19 mai 2017

Comment utiliser l’image d’un chef : tous les dispositifs de communication et d’événementiel

De Top Chef à Masterchef, en passant par Un Dîner presque parfait, la télévision fait la part belle aux émissions culinaires. D’une image relativement austère et discrète, les chefs sont devenus tendance. Leur récente médiatisation à des heures de grande écoute a en effet permis l’émergence d’icônes culinaires télévisuelles. Méconnus du grand public il y a encore une dizaine d’années, les chefs sont donc aujourd’hui de plus en plus sollicités par les marques. Vecteurs de qualité, d’expertise et de crédibilité, ils permettent de dynamiser les projets de communication des marques et des entreprises. 

Vous travaillez pour une marque ou en agence de communication ? Vous souhaitez faire appel à un chef mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Voici un guide qui vous aidera à lancer votre projet de façon efficace.

Pourquoi faire appel à un chef ?

La forte présence télévisuelle des chefs leur a permis de se poser en véritables icônes médiatiques, à l’image de Philippe Etchebest et Cyril Lignac, conduisant même jusqu’à leur starification. Ce degré de notoriété et de médiatisation est justement un facteur attractif pour les marques.  

Fédérateurs, charismatiques et accessibles, les chefs bénéficient d’un fort capital de sympathie. Certains d’entre eux parviennent à truster les émissions culinaires, devenant ainsi incontournables dans le paysage télévisuel. Cyril Lignac, par exemple, jongle entre les émissions depuis 2005 (Oui, Chef !, Le meilleur pâtissier, Top Chef…).

Cette capacité à rester visible sur les écrans accroît naturellement la notoriété et la crédibilité des chefs auprès du grand public et donc des consommateurs potentiels.

Comment associer un chef à sa marque ? 

1- Définir sa cible

S’ils se sont longtemps adressés aux seuls amateurs de haute gastronomie, les chefs touchent aujourd’hui une cible plus grand public.

La « vulgarisation culinaire » a en effet élargi l’éventail des intéressés : des hommes et des femmes de 18 à 65 ans et de toute catégorie socio-professionnelle, à travers toute la France.

Il faut donc déterminer le chef qui s’adressera plus particulièrement à son cœur de cible. Ainsi, une jeune participante de Masterchef Chef comme Nathalie Nguyen suscitera plus d’engagement auprès des jeunes, tandis qu’un grand nom comme Joël Robuchon attirera un public plus âgé.

2- Déterminer ses valeurs

L’association d’une célébrité à une marque entraîne un transfert de valeurs positives. Ainsi, une marque fait généralement appel à un chef pour quatre raisons :

· L’authenticité : un chef est une personne à laquelle le grand public peut facilement s’identifier. Il répond ainsi naturellement à une exigence croissante de simplicité et de sincérité.

· L’expertise : un chef est détenteur d’une expertise et représente une certaine rigueur. Il maîtrise ainsi les codes d’une discipline s’apparentant à un art.

· La qualité : la qualité des produits alimentaires, souvent décriée, est devenue un enjeu majeur. Le chef répond dès lors à une exigence voulue par de plus en plus de consommateurs. Par son intransigeance dans la sélection des produits et son savoir-faire, il représente un gage de qualité.

· L’innovation : dans un secteur toujours plus exigeant et concurrentiel, l’innovation est essentielle pour se démarquer. Au cœur de la démarche des chefs, cet impératif de nouveauté est vecteur d’engagement.

3- Fixer des objectifs

Que vous souhaitiez accroître la notoriété d’une marque, attirer ou fédérer un public en dynamisant un événement, ou encore renforcer la cohésion de vos collaborateurs grâce à un moment de convivialité, le choix du chef va être décisif.

Il est donc indispensable de déterminer précisément le résultat escompté afin d’identifier le chef et le dispositif adéquats

4- Allouer un budget spécifique

Faire appel à un chef est accessible à un très grand nombre de marques. Une grande partie des contrats signés entre les marques et les chefs peut se compter en effet en milliers d’euros.

Il y en a pour tous les porte-monnaie selon le niveau de notoriété des chefs et l’ampleur du dispositif médiatique ou événementiel.

Quel dispositif mettre en place ?

Un chef culinaire peut mettre à profit son talent et partager son expertise à l’occasion d’une multitude de dispositifs que l’on appelle « cook show » :  

·       Atelier culinaire :

Le chef guide et conseille les participants dans la réalisation d’une ou plusieurs recettes.

Nathalie Nguyen, demi-finaliste de la deuxième saison de Master Chef, a par exemple partagé les secrets de ses meilleures recettes lors de cours de cuisine organisés dans les centres commerciaux O’Parinor et Italie Deux

·       Démonstration culinaire :

Lors d’un événement, le chef réalise un ou plusieurs plats devant les invités ou les spectateurs, leur divulguant ainsi ses secrets de fabrication.

Cyril Lignac, par exemple, a mis à l’honneur deux de ses célèbres pâtisseries lors d’un show culinaire au centre commercial Aéroville.

·       Dégustation culinaire :

Le chef réalise un ou plusieurs plats qu’il propose ensuite à la dégustation.

A l’occasion du lancement de l’application mobile UberEATS, Jean Imbert a ainsi livré gratuitement, et en personne, une sélection de ses plats.

·       Signature de carte :

Pour cette prestation, le chef signe la carte d’un menu pour un événement. Selon les chefs et selon les demandes, trois cas de figures sont envisageables :

      Le chef signe simplement la carte de son nom ;

–   Le chef élabore et signe la carte puis fait appel à un traiteur pour la réalisation des plats ; 

      Le chef élabore, signe et réalise la carte avec son équipe. 

·       Aide à la conception de produits :

Le chef élabore un plat, un menu ou une carte. En 2014, Joël Robuchon a revisité les sushis et les makis de la franchise Sushi Shop, apportant ainsi sa touche créative.

Il peut également s’agir d’un apport intellectuel. Frédéric Anton a, par exemple, participé à la conception d’un modèle de cuisine esthétique, fonctionnelle et ergonomique pour la marque Lapeyre

Au-delà des collaborations exclusivement culinaires, les marques cherchent à bénéficier de l’image des chefs pour des dispositifs de plus grande envergure :

·       Contrat d’ambassadeur de marque :

Un annonceur enrôle le chef comme égérie de sa marque en utilisant son image sur tout support de communication (presse, radio, télévision, print, digital, événementiel…). Par exemple, Thierry Marx est depuis 2015 l’ambassadeur des 4 Temps.

 

·       Parrainage d’événement :

Le chef apparaît sur un événement (salon, foire, inauguration, remise de prix…) pour prêter son image, attirer du public ou participer à une animation, à l’image de Nathalie Nguyen et Pierre Lefebvre lors du Salon de l’Agriculture.

·       Posts sponsorisés sur les réseaux sociaux :

Le chef fait la promotion d’une marque au moyen d’un message sur ses réseaux sociaux, comme l’ont déjà fait Jean Imbert Imbert pour BMW ou Hélène Darroze pour Leffe.

·       Conférence ou séminaire d’entreprise :

Le chef intervient pour une prise de parole thématique lors d’une conférence, d’un séminaire d’entreprise ou d’un autre événement. Philippe Etchebest, l’un des chefs les plus emblématiques, s’est ainsi prêté au jeu lors d’une conférence par Rivalis

La combinaison de plusieurs de ces dispositifs est encore plus impactante.

.


.

Pour vous aider à identifier le chef adapté à votre projet de communication, Simone & Nelson a mis en place un outil en ligne innovant : Easy Cook Show ®. N’hésitez pas à vous inscrire sur la plateforme de Simone & Nelson pour lancer votre projet et le mener à bien. 

Crédits Photo © : Austin Ban

Consulter également

Trouvez le meilleur orateur.
Motivez vos équipes.
Apportez de l’inspiration.

CONTACTEZ-NOUS