Espace conférenciers

Luc FERRY

Politique & société / Philosophe & Homme politique

Docteur d’État en sciences politiques et agrégé de philosophie, Luc Ferry a été ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche de 2002 à 2004. Récompensé du prix Jean-Jacques Rousseau, il est également un auteur reconnu qui a publié plusieurs ouvrages de référence. Aujourd’hui chroniqueur au journal Le Figaro et à la matinale de Radio Classique, il est habitué à intervenir en séminaires d’entreprises pour apporter ses lumières sur divers sujets d’ordre économique et sociétal.

Luc FERRY

Confiez-nous votre
recherche de célébrité

Vous souhaitez contacter Luc FERRY pour le faire intervenir lors de votre évènement d’entreprise, un séminaire, une conférence ?

N’attendez plus et faites confiance à Simone & Nelson, leader du celebrity marketing en France, en nous confiant votre recherche de personnalité !

contactez-nous

Il partage son savoir

ses thèmes d'intervention

Luc Ferry intervient régulièrement pour des conférences ou des séminaires d’entreprise. Il peut intervenir sur de nombreux thèmes pour votre entreprise comme :

Vidéos de conférence de Luc Ferry

Son histoire

Biographie de
Luc Ferry

Un professeur de philosophie reconnu

Après ses études à l’université, Luc Ferry entame une carrière d’enseignant et de philosophe. Titulaire d’un doctorat et d’une agrégation en sciences politiques, il devient, en 1975, professeur agrégé de philosophie.

Homme de lettres, ce descendant indirect de Jules Ferry se fait connaître à travers ses nombreux ouvrages qui décortiquent les fondements philosophiques, la mythologie grecque et le mieux vivre.  Son livre intitulé Le nouvel ordre écologique – l’arbre, l’animal et l’homme, lequel a été traduit en plus de quinze langues, lui a notamment valu le prix Médicis essai ainsi que le prix Jean-Jacques Rousseau.

Un intellectuel politique

En parallèle de  son brillant parcours d’auteur, Luc Ferry est également un intellectuel très médiatisé qui intègre, en 2002, la sphère de la politique en tant que ministre de la jeunesse, de l’éducation et de la recherche. Deux ans plus tard, il est nommé président délégué du Conseil d’analyse de la société (CAS).

Au cours de son mandat ministériel, cet homme engagé milite contre l’illettrisme et propose la loi sur la laïcité et l’interdiction de signes religieux ostentatoires à l’école. Acclamé pour ses capacités oratoires, il est membre du comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions, et est régulièrement sollicité pour des conférences en entreprise.