Aller au contenu
Chargement...

CONFIEZ-NOUS VOTRE
RECHERCHE DE CÉLÉBRITÉ

Vous souhaitez contacter Christopher PISSARIDES pour le faire intervenir lors de votre évènement d’entreprise, un séminaire, une conférence ?

N’attendez plus et faites confiance à Simone & Nelson, leader du celebrity marketing en France, en nous confiant votre recherche de personnalité !

Il partage son savoir

ses thèmes
d'intervention

Christopher Pissarides intervient régulièrement pour des conférences ou des séminaires d’entreprise. Il peut intervenir sur de nombreux thèmes pour votre entreprise comme :

Vidéos de conférence de Christopher Pissarides

Son histoire

Biographie de
Christopher PISSARIDES

Un brillant économiste

 

Né à Chypre, Christopher Pissarides part étudier en Angleterre où il obtient sa maîtrise en 1971 à l’Université de l’Essex. Il poursuit sa formation à la London School of Economics (LSE) pour terminer avec un doctorat (PhD) d’économie en 1973. Il travaille à la Banque Centrale de Chypre et à l’Université de Southampton, puis rejoint le corps professoral de la LSE en 1976. Il y est successivement Lecturer, Reader puis Professor à partir de 1986.

Il est également spécialiste de l’économie du travail et de sa théorisation. Plus récemment, il s’est intéressé à la croissance et aux changements structurels. Christopher Pissarides est surtout connu pour ses contributions à la recherche et la théorie de correspondance pour étudier les interactions entre le marché du travail et la macroéconomie.

 

Un homme engagé

 

Il a notamment aidé à développer le concept de la fonction d’appariement expliquant les flux du chômage à l’emploi à un moment donné :

« Pourquoi y a-t-il autant de gens sans travail alors qu’au même moment il y a de nombreuses offres d’emplois ? De même, plus les allocations chômage sont importantes, plus le taux de chômage est élevé et la durée de recherche est longue »

Il est président du Conseil national de l’économie de la République de Chypre pendant la crise financière du pays en 2012. Il crée l’Institute for the Future of Work à Londres, avec Naomi Climer et Anna Thomas, en 2018, pour promouvoir l’établissement de bons emplois à l’ère de l’automatisation et de l’intelligence artificielle.