Aller au contenu
Chargement...

AIR OF MELTY cite quentin bordage directeur général Simone et NelsonQuentin Bordage, Directeur Général de Simone & Nelson, a livré à Air of Melty son analyse sur le Celebrity Marketing dans une interview exclusive accordée au site web spécialisé dans le marketing lié aux jeunes.

Quentin Bordage revient sur les études récemment publiées par l’Observatoire du Celebrity Marketing, développé par Simone & Nelson, fournissant des données exclusives sur le marché du Celebrity Marketing, sa taille et ses tendances.

« Nous avons effectivement créé début 2015 le premier Observatoire du Celebrity Marketing, qui a pour but de mieux comprendre ce marché mondial de plus de 24 milliards de dollars. Nous nous concentrons dans un premier temps sur la France, et les données que nous récoltons via nos algorithmes démontrent que 7,3% des campagnes presse font appel à des célébrités en France. Cela peut paraître beaucoup, mais nous sommes probablement un des marchés les moins développés au monde. »

Le fondateur de Simone & Nelson revient sur l’intérêt des marques à faire appel à des célébrités : le Celebrity Marketing est le moyen le plus efficace de toucher les jeunes, qui constituent non seulement les plus grands consommateurs dans de nombreux secteurs mais qui représentent aussi les acheteurs de demain.

« De grands annonceurs mondiaux tels que L’Oréal ont basé leur communication quasi exclusivement sur le Celebrity Marketing pour la simple et bonne raison que c’est une technique efficace. […] En mesurant l’impact des campagnes, nous sommes ainsi en mesure de dire aujourd’hui que lorsqu’elle est bien menée, une campagne de Celebrity Marketing permet d’augmenter la notoriété spontanée de 111%, les intentions d’achat de 27%, le taux de mémorisation de 73%, ou encore le taux de clic de 300% ! Une célébrité est donc le vecteur de communication le plus efficace, encore faut-il bien la choisir et bien l’utiliser. »

Mais alors, quelles sont ces stars qui plaisent aux jeunes ?

« Les 12-25 s’intéressent avant tout à des célébrités auxquelles elles peuvent s’identifier, qui les comprennent, et qui leur parlent avec leurs codes. Les digital natives recherchent donc avant tout de la proximité et de l’authenticité. Cette génération est ainsi très critique vis-à-vis des Youtubers qui s’associent de manière trop évidente et non contextualisée aux marques, car elles considèrent leur confiance trahie. Ensuite, le mode de communication est majoritairement orienté vers l’humour et la dérision, c’est pour cela que les Youtubers ou humoristes du web ont pris un tel essor. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Quentin Bordage sur le site de Air of Melty.